Comment protéger les peaux métisses et noires du soleil ?

16/08/2018

 

Si la peau noire est la mieux protégée du soleil grâce à son important taux de mélanine,cette tolérance naturelle a ses limites.

Taches brunes, lucites, coups de soleil, les peaux noires et métisses ne sont pas à l'abri des méfaits des UV. Ce d’autant plus quand elles

vivent sous un climat tempéré où la peau n'a plus l'habitude d'être exposée. Comment prévenir les risques et se protéger efficacement selon son type de carnation ?

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs types de peaux noires

Concernant les peaux foncées, on recense environ 35 carnations différentes qui nécessitent

une protection adaptée. En effet, malgré la présence de la mélanine qui agit comme barrière

naturelle contre les UV solaires, 15% d’entre eux parviennent à atteindre les couches

profondes de l'épiderme, entraînant entre autres une accélération du vieillissement cutané. 

Ainsi, si les phototypes mats ou métisses (4 et 5) bronzent facilement, ces derniers peuvent

être amenés à développer des coups de soleil voire, à plus long terme, un mélanome- s'ils

s'exposent de manière intense, longue et régulière sans protection. Et si ce danger est faible

voire nul pour l'échelon le plus foncé (phototype 6), il n'est cependant pas exclu.  

 

Les taches pigmentaires

Les peaux noires et métisses sont particulièrement victimes des désordres pigmentaires. Le

soleil entraîne un assombrissement des cicatrices récentes et des taches. Il aggrave l’acné,

lui-même générateur de tâches. Ceci est encore plus vrai sur une peau sensibilisée par un

traitement unifiant anti-taches ou, anti-bouton. Les zones traitées sont alors

particulièrement sensibles à l’action des rayons solaires.

 

Quelle protection solaire adopter ?

Le premier geste à adopter, valable pour tous les types de peau : éviter de lézarder au soleil

entre 12h et 16h durant les premières expositions. Concernant la protection solaire, lors des

premières expositions, il est préférable pour les phototypes 6 (peaux noires) d'utiliser au

minimum un indice de protection SPF 15. Pour les plus claires, les indices allant de 30 à 50 -

selon le degré de sensibilité- sont recommandés. Au moment de l'application certains

produits ont tendance à donner au bronzage un aspect bleuté et au teint un effet grisâtre ou

rosé. Certes peu esthétique, cet effet s’estompe une fois que la crème pénètre dans

l'épiderme. Pour éviter ce problème, optez pour les protections à filtres transparents -

fluides, huiles ou gel son conseillées.

 

Comment soulager la peau après l'exposition?

Dans le cas d'érythème ou coup de soleil sur une peau foncée, la zone concernée va avoir

tendance à s'éclaircir. Il s'agit ici du phénomène d'hypopigmentation. Pour réparer la peau,

on peut utiliser un gel ou baume cicatrisant et hydrater la peau. Les produits naturels à base

d'Aloès aux propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires son également efficaces.

Pendant la période de cicatrisation, il faut éviter de s'exposer et, le cas échéant, opter pour

une protection solaire d'indice élevé. Durant cette période ou la sensibilité de la peau est

accrue, les gommages sont également à éviter.

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload